Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

SCPI, rentable ou peu rentable

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

Le monde de la finance est très complexe. Une épargne est un moyen de faire fructifier de l’argent
grâce à un investissement et une rentabilité. Le placement le plus courant actuellement concerne le
domaine de l’immobilier. Il existe plusieurs lois et méthodes permettant d’attirer les investisseurs et
d’augmenter le rendement. La SCPI es une de ces méthodes qui consiste à avoir une part d’un bien
immobilier. Cependant, les risques et les failles sont constamment présents.

Achat des actifs par prêt

Dans une société collective de placement, un investisseur peut avoir un rendement favorable grâce
au loyer. Cependant, les procédures sont très risquées et peuvent une perte considérable. En
commençant par l’achat, avoir recours à un prêt bancaire ou à un crédit immobilier demande un
remboursement régulier à travers les mensualités. Or, l’épargnant ne touche qu’une partie du loyer
selon le capital investi. Il est fréquent que ces mensualités soient inférieures au loyer. Ainsi,
l’investisseur court à une perte considérable jusqu’à la fin du remboursement du crédit.

Variations de valeurs

Pourtant, au cours du temps, certains paramètres changent dans le domaine de la finance et de
l’immobilier. La valeur du placement peut hausser ou baisser selon la situation de la société collective
et de l’économie mondiale. Le loyer peut également diminuer au dépend des concurrences et de
l’emplacement de l’immeuble. Or, les mensualités sont fixées et l’investisseur doit engager son
capital propre. La rentabilité devient alors négative et il n’y a pas d’autres solutions que de vendre
ses parts. Mais un investisseur secondaire n’achètera pas cette part au prix de départ sachant la
difficulté qu’endure la société. Le prix de vente sera très bas et ne couvre pas les dépenses entreprises par l’épargnant durant l’investissement.

Frais en plus du capital

Enfin, le bien immobilier demande des frais supplémentaires en plus du capital investi. Au début de
l’investissement, il faudra débourser un frais pour le dossier. Il s’élève à 10% du capital du
placement. Cependant, cela n’est pas garantie, c’est-à- dire que l’investisseur pourra perdre tout son
argent d’un coup à cause d’une mauvaise gestion de la part du gestionnaire. Au cours de l’épargne,
l’immeuble demande un entretien et des améliorations pour garder le locataire et le loyer. Ces
sommes seront également des dépenses supplémentaires à prendre en compte dans la rentabilité de
l’investissement.