Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Rendement élevé ou report de jouissance

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

Avant tout investissement, il est préférable d’étudier minutieusement toutes les situations mises en
jeu. De ce fait, certains indicateurs sont en mesure de vérifier la rentabilité et la valorisation de
l’achat. Cependant, certaines arnaques peuvent se glisser durant l’achat d’un actif ou d’une part dans
le domaine de la SCPI. Cela se présente surtout lorsque le rendement s’avère très bas ou quand le
report de jouissance est très long.

Des frais supplémentaires

Lors de l’achat d’un actif au sein d’une société collective de placement immobilier, le vendeur doit
mentionner le report de jouissance et le rendement du capital en cours. Cela détermine le bénéfice
accumulé par l’épargnant. Ces paramètres dépendent de la valeur du placement ainsi que des frais à
dépenser durant l’épargne. Qui dit SCPI dit placement à longue durée. De ce fait, l’investisseur
mettra du temps avant de couvrir l’achat de la part dans la SCPI. Mais encore, c’est un placement
immobilier, c’est-à- dire que le revenu dépendra du loyer. De ce fait, il est nécessaire d’attirer les
locataires en respectant les normes. Il est possible que l’épargnant ait à payer pour des réparations
ou des entretiens réguliers. Ces frais entrent dans les dépenses et doivent être couverts pour
déterminer la rentabilité. L’intéressé devra prendre en considération le fait que l’achat des parts ne
sera pas son seul investissement dans l’immeuble.

Report de jouissance et rentabilité : arguments des vendeurs

Les vendeurs pressés avancent plusieurs arguments convaincants pour attirer les investisseurs. Mais
les amateurs sont les plus touchés par ces tromperies. Le report de jouissance doit être le plus faible
possible, c’est-à- dire que l’épargnant touchera des bénéfices le plus rapidement possible.
Généralement, les parts du loyer sont versés mensuellement. Pourtant, un acheteur peut avoir à
payer des mensualités sur les crédits. Ils entreront alors dans une perte jusqu’à la fin du
remboursement des prêts. Dans certains cas, le report de jouissance est très large mais le rendement
compense ce temps. Dans ce cas, il faudra évaluer si la valeur du placement et la valeur locative de
l’immeuble n’auront pas baissées jusque-là. En effet, l’acheteur subira une perte si jamais la
rentabilité ne sera pas vérifiée. Le meilleur conseil, c’est de vérifier la raison pourquoi la personne
vend ses placements pour vérifier les risques et les problèmes de l’immeuble concerné.