Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Multi support dans l’assurance vie

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

Il existe un large choix parmi les méthodes d’épargnes sur le marché de la finance pour soutirer des
bénéfices. Certains optent pour les méthodes les plus simples comme la possession d’un compte
épargne à la banque. Les risques y sont moins élevés par contre le rendement lui aussi suit ce
mouvement. Mais au sein de l’immobilier ou dans le marché boursier, il est possible de gagner plus
d’un dixième de l’argent placé en un an. Cependant, les risques y sont très importants avec une
possibilité de perte considérable. Un placement multi support permettra de prendre en compte
l’assurance vie en plus des autres investissements.

Rentabilité garantie

Parmi tous les épargnes possibles, l’investissement multi support est plus avantageux. Le principe est
de diversifier la répartition du capital investi. Ainsi, une part pourra assurer le fonctionnement d’un
bien immobilier, une autre part se retrouvera dans le marché boursier. Mais le principal atout de ce
placement, c’est qu’une partie de vos gains et la totalité des dépenses et frais seront versées aux
descendances ou aux bénéficiaires désignés en cas de décès. Cela signifie que la rentabilité est
garantie. En d’autres termes, toute perte au niveau d’un support sera compensée dans d’autres pour
se retrouver au cœur d’une caisse d’assurance vie.

L’arbitrage

L’arbitrage est parfois très important dans cette situation. Etant donné que les épargnes sont
distribuées à travers différents investissements, il faut évaluer les risques pour une rentabilité au
maximum. En étudiant le marché de la finance, il est possible que le marché boursier cours à sa
chute, ou que la valeur de l’immobilier se verra bientôt diminuer. Ainsi, il est préférable de faire
appel à l’arbitrage pour changer la distribution des fonds de placement.

Gestion sous mandat

L’investisseur a le choix parmi différentes méthodes de placements, mais doit suivre le déplacement
de chaque fond. Cela est très compliqué et difficile, mais il peut également demander à un
prestataire la délégation de la gestion de ses fonds. Cela se dénomme gestion sous mandat. Ce
gérant peut être une société ou une personne qui travaille en particulier. Mais dans ces deux cas, il
faut une personne professionnelle et ayant des expériences probantes dans le domaine. Cette
dernière aura l’obligation de gérer les capitaux à travers les diverses distributions effectuées. Il doit
également conseiller l’épargnant afin de choisir la manière la plus judicieuse d’investir. Il devra tout
de même se baser sur les fonds agréés par l’assureur pour bénéficier de l’assurance vie.