Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Arnaquer un locataire ou un propriétaire

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

Durant un investissement, il est important de choisir parmi les différentes méthodes d’épargne selon
la rentabilité et les tâches à faire. Mais pour ce dernier point, il est également possible de faire appel
à un gestionnaire de bien immobilier de manière à faciliter les actions à entreprendre et assurer le
fonctionnement du capital investi. Cependant, certains d’entre eux utilisent leur travail comme une
opportunité d’arnaquer et de gagner plus qu’ils ne devraient.

Arnaques envers le locataire

Les gestionnaires immobiliers, qu’ils soient dans une agence ou particuliers, sont des personnes qui
assurent le fonctionnement des capitaux d’un épargnant qui a placé son argent dans un immeuble.
Pour le choisir, il est préférable d’être minutieux et d’évaluer ses anciennes expériences. Ainsi, il sera
plus facile de trouver les possibilités d’arnaques. Le propriétaire n’est pas le seul sujet qu’il pourra
tromper. En effet, il est courant que le gestionnaire trompe le locataire. Si ce dernier se rend compte,
il quitte l’immeuble ce qui anéantira la source de revenu de l’investisseur. Ainsi, il faut être vigilant
envers les différentes tromperies.

Arnaquer sur l’honoraire

Pour commencer, les gestionnaires peuvent annoncer un rabais pour les honoraires du propriétaire.
Il peut même les rendre gratuit sous prétexte que c’est en promotion. Pourtant, en contrepartie, il
fera payer les locataires deux fois plus qu’ils ne devraient. Ainsi, il compense les tarifications. De
cette manière, il pourra facilement attirer les bailleurs et aura plusieurs immeubles à gérer. Mais cela
peut marcher dans l’autre sens. En effet, dans un autre cas, c’est le locataire qui aura à payer moins.
De ce fait, il arnaque le propriétaire en lui faisant acquitter le double. Malgré l’augmentation des
honoraires d’un gestionnaire depuis la loi Duflot, le tarif reste plafonné selon la loi Alur.
Arnaques sur le diagnostic de performance
Dans certains cas, le gestionnaire ne mentionne pas le diagnostic de performance énergétique. Ce
paramètre est très important pour le locataire qui aura à payer ses consommations en matière
d’énergie. Une maison qui possède des installations demandant une grande quantité d’énergie aura
plus de mal à se faire vendre. Cependant, en négligeant cette annonce, il pourra faire augmenter le
loyer sans l’accord du propriétaire. Le surplus d’argent lui reviendra. En connaissance de cette ruse,
le locataire peut mettre fin au contrat de bail, ce qui est dangereux pour l’investisseur.