Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Les fiscalités avantageuses pour les anciens contrats d’assurance vie

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

Les différentes méthodes de placement dans le monde de la finance ont chacune leurs avantages. Il
est préférable d’évaluer toutes les situations moyennant le choix de l’épargne à faire. De cette
manière, vous pourriez gagner le maximum de bénéfices. Actuellement, de plus en plus de personnes
optent pour l’assurance vie. Cependant, les fiscalités donnent des privilèges aux anciens contrats
d’assurance vie.

Principes de l’assurance vie

Dans l’assurance vie, il est possible d’opter pour un ou plusieurs supports. Les supports sont les
domaines d’investissement possibles : marché boursier, action dans une société, bien immobilier….
Le principal but est de faire fructifier son argent. Certains calculs démontrent la faisabilité des
épargnes grâce au simulation disponibles sur internet. Elles détermineront le rendement à partir de
la somme versée et des frais. Cependant, il ne faut pas oublier les privilèges fiscaux qui régissent sur
les contrats ou les retraits provenant de l’assurance vie.

Modifications des lois

Depuis la création de l’assurance vie, les lois et les normes qui régissent sur les contrats se sont
modifiés. Ceux-là ont été fait pour encourager les investisseurs à opter pour ce mode de placement.
Le plus attirant concerne les taxes et les fiscalités. Ce sont des dépenses et des frais qui entrent en
compte dans le calcul des rendements. L’avantage avec l’assurance vie est que la plupart de ces taxes
ne sont prélevés que pendant le retrait ou durant la succession. Mais l’épargnant peut encore gagner
moins en connaissant les autres règles fiscales sur la réduction d’impôt dans ce mode de placement.
Je vous invite à lire cet article pour connaitre les nouvelles lois sur l’exonération des anciens contrats
ou les autres privilèges qui vous feront gagner plus.

Impôts sur les gains des anciens contrats

Tout d’abord, il y a les lois qui régissent sur les vieux contrats. En effet, certaines personnes ont
ouvert un compte assurance vie depuis des années. Et actuellement, ils peuvent jouir de plusieurs
privilèges qui leurs offriront des réductions de frais ou de taxes. Si le contrat a été signé avant le 1 er
janvier 1983, l’épargnant n’aura pas à payer les impôts sur les gains. C’est une manière d’économiser
un maximum d’argent. Mais si l’assuré n’a versé aucune somme après le 25 septembre 1997, il sera
également exonéré de tous les taxes sur le revenu des versements.

Droit de succession pour les vieux contrats

Toujours pour avantager les anciens contrats, ce prochain concerne les assurances vie qui datent
d’avant 20 novembre 1991 et dont le dernier versement s’est déroulé avant le 13 octobre 1998. Dans
ce cas, les bénéficiaires n’auront pas à payer les droits de succession. Cette loi est aussi valable si le
contrat a été ouvert après cette date alors que l’assuré, à ce moment, n’avait pas encore 70 ans. La
condition du dernier versement reste encore valable. Cependant, pour les nouveaux contrats,
l’exonération des frais de succession dépendra uniquement de la somme touchée par le bénéficiaire.
En effet, la personne à qui revient l’argent du contrat gagne au plus 152 500 euros sur les versements
avant 70 ans, il n’aura pas à payer ces frais.