Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Eviter les pertes avec la loi Pinel

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

Investir consiste à placer son argent dans un projet en vue d’en soutirer des bénéfices. Les
possibilités sont nombreuses afin d’améliorer le rendement du placement. Au niveau de la finance à
travers le monde, le marché de l’immobilier prend encore plus d’ampleur à l’échelle internationale.
C’est la raison pourquoi la loi Pinel a été mise en place de manière à favoriser ce type d’épargne.
Mais avant de se lancer dans ce sujet, il est important d’étudier les meilleures options pour connaitre
si ce procédé va vraiment porter ses fruits.

La loi Pinel, un placement à risque

En souhaitant investir dans le domaine de l’immobilier, la loi Pinel devrait être évaluée. Elle
comprend des textes de défiscalisation qui ont pour but d’encourager les investisseurs à placer leur
argent au sein de l’achat d’un immobilier neuf. L’immeuble doit être mis en location 12 mois après
l’achat. Le financier à qui est attribuée la loi Pinel bénéficie d’une réduction sur l’impôt sur le revenu.
Il ne faut pas toujours s’attendre à un succès dans ces procédures. Comme tout investissement, les
risques sont présents et aléatoires dans l’investissement immobilier. Il faut une analyse rigoureuse
avant d’entrer dans ce jeu dangereux. Certaines personnes gagnent des bénéfices considérables
tandis que d’autres perdent une somme élevée. Cela se passe généralement quand la personne a
oublié ou faussé certains frais indispensables durant la procédure.

Les causes de pertes dans la loi Pinel

Pour se lancer dans la loi Pinel, il faut tout d’abord trouver l’argent qui sera investi. Plusieurs
personnes trouvent une maison dans le zonage de la loi et cherchent à tout prix à placer de l’argent.
Cependant, il lui faut encore faire un prêt bancaire pour effectuer l’achat. Crédit demande
remboursement, il va lui falloir payer des mensualités sur le crédit immobilier. La somme empruntée
sera-t- elle remboursée durant la location ? C’est le premier point à voir. La durée de la location varie
entre 6 et 12 ans mais il sera nécessaire de penser à une revente. La valeur de l’immobilier diminue
avec l’âge. Il est indispensable d’évaluer si les loyers et la valeur de la maison selon l’année de la
revente couvrent les dépenses effectuées dans l’achat et l’entretien de l’immeuble. Les dépenses
peuvent comprendre également les impôts fonciers et les diverses réparations pour que l’immeuble
respecte en permanence les normes qui régissent dans la ville.