Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Evaluer le moment de l’achat et de la revente pour éviter les pertes

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

L’immobilier devient le meilleur placement dans le monde de la finance. Il concerne l’achat d’un
immeuble en entier ou en partie pour le louer et soutirer des bénéfices au niveau de la location.
Cependant, il est nécessaire de voir les différentes situations et les risques avant de se lancer dans ce
domaine. La SCPI est une méthode de placement qui demande une attention particulière au niveau
de l’achat comme au niveau de la revente. C’est une grande faille qui trompe les investisseurs.

Un retournement de situation durant le placement

Au sein de la SCPI, un épargnant ne sera pas le propriétaire. Il s’agit d’une société collective de
placement immobilier ou un groupe de personnes sont tous détendeurs d’une portion.
Généralement, à l’achat, les amateurs sont encouragés par le fait qu’un gestionnaire agréé se charge
de la gestion ou que le rendement soit très élevé. En effet, c’est un placement à long terme et il est
possible de subir un retournement de situation en cours de route qui va mener l’actionnaire à sa
perte. Que ce soit la valeur de l’immobilier, le montant du loyer ou le rendement du capital, il est
préférable d’évaluer chaque situation pour éviter les arnaques en cours de route.

Une revente de la part des associés

Le rendement d’un actif au sein d’un SCPI est assez faible. Il peut s’élever à 3% en moyenne
contrairement aux autres placements immobiliers. Cela est en partie dû au partage de la source de
revenu et aux frais supplémentaires à prendre en compte durant la période du placement. En cours
de route, certains détendeurs seront tentés par la revente des parts. Au moment où l’un des associés
cherchent à revendre leur placement, il est déconseillé de l’acheter. Au contraire, il est préférable de
trouver la raison de cette revente pour prendre des précautions. Il est possible que la valeur de
l’immobilier ait chuté. Cela dépend de nombreux paramètres, mais comme tout investissement, il va
falloir prendre une certaine décision après des années de bénéfices.

Moment propice à la revente

La valeur de l’immeuble se verra baissée au fil du temps. Il est préférable de trouver un moment plus
propice à la revente qui permettra de rembourser le capital investi. En effet, il est possible que la
personne achète une part d’un immobilier très cher alors que sa valeur se verra baissé après un ou
deux ans. Dans ce cas, il n’aura aucun moyen de remboursement et cela s’aggrave s’il a effectué un
prêt bancaire qui requiert une mensualité.