Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Dispositifs de défiscalisation

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

Comment profiter des dispositifs de défiscalisation à quelques jours de la fin de l’année fiscale ?

 

Chaque fin d’année, on doit penser à effectuer nos déclarations fiscales et à s’acquitter de nos
engagements fiscaux.
Pour bénéficier d’une réduction fiscale à l’approche de la fin de l’exercice fiscale, la démarche peut
être difficile, voire impossible. En effet, pour les investisseurs qui demandent un contrat de prêt pour
accéder à une défiscalisation immobilière à l’approche de la fin de l’année, cela peut être
problématique étant donné que l’analyse du dossier peut prendre une durée de 2 mois. Ce qui
pourrait donc, altérer le programme de bénéficier d’un avantage fiscal à l’investisseur.
Toutefois, si vous êtes de ceux qui ont attendu le dernier moment pour souscrire à ces dispositifs de
réduction des impôts, sachez que des solutions existent et peuvent être prises en cas d’urgence. Elles
permettent de définir et d’appliquer de manière rapide, sous réserve du type et du critère du
support choisi, un système de défiscalisation qui permettra d’avoir un abattement sur la base
imposable de l’année en cours.

Comment bénéficier des avantages de la défiscalisation immobilière face une durée limitée ?

Les solutions de défiscalisation immobilière sont parfaites pour les personnes qui veulent réduire le
montant de leurs impôts, en profitant des abattements et des exonérations possibles à travers
l’achat dans le neuf ou la rénovation d’un logement ancien et sa mise en location. Cependant, pour
un investisseur qui veut souscrire au dernier moment, la démarche peut être compliquée. Voici
quelques solutions pratiques qui peuvent aider à contracter à un système de réduction de la niche
fiscale, quelques semaines ou quelques mois avant la fin de l’année.

1- Le dispositif immobilier pour l’Outre-mer

À l’approche de la fin d’un exercice fiscal, un contribuable aura encore le droit de bénéficier d’un
dispositif de défiscalisation immobilière. Cela lui permet de réduire la base imposable sur l’année en
cours. Parmi les options, on peut choisir la VEFA ou Vente en l’état futur d’achèvement. Il peut
également bénéficier des conditions du dispositif Pinel d’Outre-mer, ainsi que des avantages de la loi
Girardin. Cependant, la date de livraison des biens se doit d’être fixée à l’avance, c'est-à- dire, au plus
tard, le jour de fin d’année, 31 décembre.
Avec cette stratégie, le contribuable et investisseur pourra prétendre à un abattement sur sa niche
fiscale, avec une réduction maximale de 18 000 euros pour le dispositif d’outre-mer.
Concernant les logements anciens à réaménager, suivant la loi Marlaux ou de monuments
historiques, la contribuable pourra bénéficier d’une réduction sans plafonnement, si les travaux
débutent avant la fin de l’année fiscale et qu’une partie du bien a subi une rénovation. Toutefois,
avant la fin de l’exercice fiscal, il n’est pas aisé de trouver des logements ou des monuments de
qualité qui soient facile à rénover. En d’autres termes, même si le besoin de défiscaliser est réel, il est
recommandé de ne pas se précipiter dans un investissement aveugle et risquer d’acquérir un bien de
moindre qualité. Cela peut rendre le logement, difficile à mettre sur le marché du locatif, réduisant le
taux de rentabilité escompté par l’investisseur. Il n’est pas rare également qu’après l’acquisition, le
bien ne respecte pas les conditions d’éligibilité sur un dispositif de défiscalisation.

2- Le dispositif Girardin

Le dispositif Girardin est une autre solution bénéfique qui peut faire gagner un abattement fiscal
allant jusqu’à 115% de la valeur du bien. Cette réduction permet au gouvernement d’assurer le
financement de certaines actions économiques menées dans les régions d’outre-mer. Dans ce cas, il
est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant plafonner jusqu’à 60 000 euros. Pour
cela, on aura recours à un système de rétrocession fiscale même si le maximum d’abattement prévu,
sur la base imposable, est de 18 000 euros.
Par ailleurs, à l’approche de la fin de l’exercice fiscal, le taux de rentabilité à l’inscription d’un
dispositif Girardin social et industriel diminue progressivement. Ce qui rend encore plus difficile de
trouver des biens de qualité où placer son argent dès le début du mois d’octobre. La solution dans ce
cas, dès qu’on trouve un logement, c’est d’engager un conseiller fiscal et de voir avec lui les possibles
avantages fiscaux pouvant être octroyé, avant d’investir, mais également, de voir les garanties
proposées par les distributeurs de solution financière.

3- Les solutions possibles pour un investissement en métropole

Comme l’investissement en outre-mer, l’abattement sur la niche fiscale est également plafonné à
18 000 euros en métropole. Cela, à travers les lois Pinel et Censi-Bouvard. Toutefois, il sera
nécessaire de savoir que les avantages fiscaux qu’un investisseur disposera grâce à ces deux
dispositifs considèreront un maximum déductible de 10 000 euros par an sur la base imposable. Dans
ce cas, il est également nécessaire de procéder aux mêmes démarches de prudence que sur la loi
Girardin social et industriel, appliquée en outre-mer.

4- Les FIP et FCPI

Les FPI ou Fonds d’investissement de Proximité et FCPI ou Fonds d’investissement dans les PME
Innovantes sont également des dispositifs qui permettent d’obtenir des réductions sur la niche
fiscale, avant la fin de l’année. Toutefois, l’investisseur ne pourra prétendre qu’à un abattement
maximal de 18% sur ces deux dispositifs, après souscription, soit 12 000 euros pour un seul
contribuable et 24 000 euros s’il est en couple.
Par ailleurs, si le contribuable s’est inscrit en Corse, il peut jouir d’un abattement pouvant aller
jusqu’à 38% à travers les FPI. Ce qui lui permet d’abattre jusqu’à 9 120 euros par an sur sa base
imposable.

5- Les SOFICA

Le dispositif SOFICA est un système qui permet à un investisseur de financer des productions
cinématographiques. Cette initiative permet également de réduire la base imposable avant la fin de
l’année, et de bénéficier d’un abattement pouvant aller jusqu’à un taux de 36% soit, un maximum de
18 000 euros par an, sur le montant de l’investissement.

6- Les épargnes sur la retraite complémentaire

Les dirigeants, artisans et les personnes dans la profession libérale auront le droit d’inclure dans leur
niche fiscale de l’année en cours, les épargnes effectuées pour couvrir leur retraite à travers le

dispositif de capitalisation Madelin ou le PERP. De ce fait, ils bénéficieront d’un abattement sur les
revenus imposables.

7- La donation

Les donations au bénéfice des organismes qui ont une vocation d’utilité publique peuvent être
déduites à hauteur de 75 % sur la base imposable.