Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

La défiscalisation en Outre-mer avec la loi Girardin

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

La loi Girardin se destine pour l’Outre-mer. En appliquant cette loi, la pénurie de logements
se trouvant auprès des départements ultramarins sera réglée. Entre autres, le secteur de la
construction et de l’activité économique se dynamiseront grâce à cette loi.

La loi Girardin en quelques mots

Quand les investisseurs achètent ou construisent un logement neuf en Outre-mer, ils
bénéficieront d’une réduction d’impôts avec la loi Girardin. Mais cette réduction n’est pas
standard. En effet, elle varie selon la date où l’investissement a lieu et sa nature. Cette loi
s’applique à la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte, la Nouvelle Calédonie, La
Réunion, Saint-Barthélemy, la Polynésie française, Saint-Martin, Saint-Pierre- et-Miquelon,
Futuna et Wallis.

Les conditions de défiscalisation en Girardin en 2017

Afin que cette loi s’applique, il est nécessaire de respecter certaines conditions. D’abord, cela
doit être une acquisition ou une construction d’un logement neuf ou qui est en voie
d’achèvement dans un département d’Outre-mer. Ensuite, il faut détenir un permis de
construction que l’on a obtenu avant le 31 décembre 2012 afin de bénéficier d’un taux de
réduction excédant les 26%. Par ailleurs, il est nécessaire penser au plafonnement Girardin
concernant les ressources locataires. De plus, l’investisseur doit s’engager à louer sa
construction pour un délai minimum de six années. Puis de la louer pour les six mois qui
viennent après l’acquisition ou la date d’achèvement des travaux. Enfin, le respect du
plafonnement des loyers est important. Il est nécessaire de préciser que le mètre carré est
plafonné à 14,08 euros.

Les avantages d’un investissement suivant la loi de Girardin

Avec la défiscalisation selon la loi Girardin, non seulement l’investisseur aura son logement,
mais aussi, il contribuera au développement économique du territoire où il compte investir.
Mais c’est lui qui gagne le plus dans le contrat. Il aura à bénéficier d’une réduction d’impôt
allant de 22 à 50% du montant total de son investissement. De plus, si la niche fiscale est de
10 000 euros en Métropole, elle est de 18 000 euros en Outre-mer. En même temps,
l’investisseur percevra des rentes locatives en plus du revenu de base. Et pour terminer, il aura
des jours heureux. En effet, les territoires d’Outre-mer sont des zones touristiques. Ce qui peut
être très intéressant pour d’éventuels projets en la matière. Pour ceux qui choisissent de
vieillir dans la sérénité sont aussi encouragés à s’y investir.
Afin de mieux éclaircir le sujet, voici un exemple concret. Un investisseur veut acquérir un
appartement de 5 pièces coûtant 198 000 euros dans une région d’Outre-mer. Il lui est
possible de bénéficier de la loi de Girardin dans le cas où son investissement est conforme aux
conditions imposées par la loi. De cette manière, la réduction fiscale peut aller jusqu’à 50%,
soit, il n’aura à payer que 99 000 euros. Et étant donné que l’avantage fiscal ne doit pas
excéder les 18 000 euros en une année, cela s’étalera alors sur plusieurs années.