Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

L’augmentation du prix de l’immobilier : est-ce une cause de l’appauvrissement des français ?

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

 

Malgré la présence encore palpable des séquelles laissées par la crise financière, on peut constater que le marché de l’immobilier en France se porte bien. Toutefois, cette bien portance n’est pas sans effet étant donné que les valeurs des biens sont de plus en plus élevés et que la différence entre aujourd’hui et il y a 20 ans, est flagrante. La question est donc de savoir si cette augmentation croissante impacte sur le portefeuille des ménages français et des investisseurs.

L’immobilier appauvrit-il la population française ?

Selon les lignes d’un rapport d’une grande banque française, les français ressentent l’impact du coût de l’immobilier en constante augmentation. En effet, ce rapport explique le sentiment d’appauvrissement chez les français étant donné que l’indice salarial ne suit pas le rythme.

Dans ce rapport, le résultat des chiffres et des analyses montrent que l’appauvrissement des français ne résulte par de la mauvaise partage des revenus. Cela, parce que la France fait partie des seuls pays européens, avec le Royaume-Uni, a favorisé cette partage au bénéfice des salariés, et donc, de la famille moyenne. Ainsi, on a pu constater qu’en 20 ans, il y a eu une augmentation de 21% sur le taux de rémunération des français, alors qu’il est de 15% pour la productivité.

Le résultat de l’étude réalisée par la banque permet donc, de faire le lien avec un facteur d’appauvrissement : l’immobilier. Ce poste de dépense pour un français peut se catégoriser en acquisition, mais aussi en charge de location. En 20 ans, il faut souligner que face à l’augmentation de la base de rémunération des salariés, le taux reste stable dans le secteur locatif.

Immobilier : des valeurs en hausse  

Même si la valeur locative des biens reste stable, force est de constater qu’en 19 ans, la progression du prix d’achat d’un logement est plus important. Le taux a en effet, accru de 150 % depuis 1998, alors qu’entre temps, la totalité de l’évolution salariale n’a été que de 55%.

Le coût au m² des biens a par ailleurs, connu une augmentation prestigieuse depuis seulement 1 an étant donné qu’entre 2016 et 2017, elle est de +4.6% en Ile-de-France et a même atteint les 5.1% dans la région parisienne. Ceci a engendré la réduction de surface à acheter chez les investisseurs.

En somme, les français ont fait évoluer leur comportement de consommation en suivant cette tendance d’augmentation croissante du prix de l’immobilier. Cela se constate par l’acquisition des biens en profitant des crédits à faible intérêts et en s’engageant sur une période plus longue. D’où le sentiment d’appauvrissement.