Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Assurance vie pour fonds de retraite : quoi choisir ?

Comment défiscaliser? conseils investissement immobilier locatif et produits financiers diverses

L’épargne est, par définition, une partie du revenu qui sera mise de côté de manière à en soutirer des bénéfices selon un taux de rentabilité. Il servira principalement à préparer les consommations
futures. Il existe différents placements possibles dans ce domaine dont le compte épargne, le marché
boursier ou le bien immobilier. Il sert également à arrondir la fin du mois en faisant fructifier le
capital placé. Dans le cas de l’assurance vie, l’épargne est garantie et en cas de décès, il sera versé au
bénéficiaire, une personne ayant droit à tout le capital investi et aux bénéfices selon la clause du
contrat. Cependant, il existe plusieurs méthodes de gestions pour l’assurance vie. Et avant la retraite,
il est préférable de connaitre celle qui s’adapte la plus à votre situation. Dans ce cas, il est nécessaire
de peser les avantages et les inconvénients, c’est-à- dire la rentabilité et le taux de risque possible en
fonction de la durée du placement, dans ce cas, du temps restant avant la retraite.

L’assurance vie – fonctionnement

En fait, l’assurance vie permet de partager les capitaux investis à travers plusieurs supports, c’est-à-
dire des méthodes de placement. Par exemple, il est possible d’investir une partie de son argent dans
un bien immobilier, une autre partie dans le marché boursier…. Tous ces investissements offrent des
revenus et en enlevant les frais, les dépenses et le fonds, on peut obtenir la rentabilité de l’épargne.

Loin de la retraite : unité de compte

Si vous êtes encore loin de la retraite mais espérant tout de même épargner pour l’avenir, il est
préférable de faire appel à l’unité de compte. Cette méthode de placement est spécialement conçue
pour le long terme. Il permet de mesurer le flux d’argent, les actifs, les services et les stocks de biens
durant l’investissement. Ce principe est la meilleure option pour les personnes qui attendent encore
20 ans ou plus avant la retraite.

Un placement rentable à long terme

L’unité de compte a pour principe de distribuer le capital à travers beaucoup de supports. Plus il y a
de supports, plus il y a de placements, mais plus la rentabilité est élevée. De cette manière, le
financier peut être sûr de gagner le plus d’argent possible. Le rendement peut atteindre les 5% à 6%
pendant la première année. Difficile de ne pas se laisser tenter par ce principe pour une longue durée
de placement. En plus, l’un des privilèges qu’offre le long terme est la réduction des frais de gestion.
Il va falloir faire appel à un gérant qui aide et conseille dans les différentes opérations servant à
améliorer le rendement de chaque placement. Cependant, il faut se méfier du retournement de
situation.

Un placement risqué

Plus les supports sont divers, plus le taux de risque est très élevé. Chaque placement présente des
risques qui varient selon différents paramètres. Par exemple, la situation économique dévaluera les
biens immobiliers ou la valeur d’une action. Mais dans un investissement immobilier, il y a aussi les
catastrophes naturelles qui vont engendrer des frais très élevés pour les réparations. De ce fait,
l’investisseur ou le gérant doit suivre le cours et le flux de l’unité de compte afin de jouer sur
l’arbitrage et le retrait du revenu.

Près de la retraite : fonds euro

A l’approche de la retraite, il est préférable de jouer sur le fonds euro. Cette méthode se distingue
par sa souplesse. Mais encore, il bénéficie d’une réduction au niveau des frais fiscaux. En optant tout
de même pour le multi support, le fonds euro est préférable à court terme, pour une durée moyenne
de cinq ans. De cette manière, la rentabilité est assurée et les bénéfices seront à portée de main pour
la période de la retraite ou pour les bénéficiaires en cas de décès.

Rendement en baisse pour le fonds euro

Le plus grand inconvénient du fonds euro se situe au niveau de la rentabilité et de la performance du
placement. En effet, à partir de l’année 2016, il est difficile de dire que le rendement ait été
satisfaisant pour les épargnants dans une assurance vie. L’année dernière, on a pu voir un taux
d’épargne allant jusqu’à 1,8%, et actuellement, il est d’environ 1,4%. Cette décroissance va atteindre
son pourcentage minimal en 2018. Ce n’est qu’ensuite que le taux va s’améliorer et offrir un bénéfice
plus considérable à partir de 2019. Mais en attendant, il faut dire que c’est l’épargne avec le moins
d’apport. C’est pourquoi, il y a de moins en moins de personnes entrant dans ce domaine.

Fonds euro, placement sans risque

Malgré cet inconvénient très important, le fonds euro est une méthode d’épargne plus sécuritaire.
L’épargnant peut choisir parmi les différents supports pour placer ses fonds. Bien que la rentabilité
soit très basse, il faut être sûr de gagner plus que la somme investie. Cela est en partie dû au
réduction fiscaux qui jouent en faveur des investisseurs. Mais au long terme, il sera plus difficile de
faire fructifier son argent de cette manière. En plus, les risques sont moins élevés. En somme, une
fois l’argent placé en fonds euro, il faut s’attendre à toucher de l’argent selon le rendement mensuel
déterminé à l’avance.

Provision de participation aux bénéfices

Enfin, le fonds euro permet de toucher de l’argent grâce à la PPB. C’est la Provision de Participation
au Bénéfice. C’est une part de l’investissement préalablement déterminée qui sera versé par
l’assureur au cours du placement sur une valeur de 8 ans. Dans le cas du fonds euro, le montant du
PPB est très élevé. C’est encore un avantage pour un placement à court terme. Néanmoins, il est
déconseillé de poursuivre ce placement pour un durée de plus de 10 ans. En effet, ce sera une perte
de temps sachant que les rendements sont très inférieurs.

Le meilleur épargne fonds de retraite : fonds euro croissance

Entre ces deux méthodes de placement en assurance vie, il faut déterminer le meilleur
investissement à faire entre les cinq années avant retraite et les 20 années. De ce fait, les assurances
vie ont instauré une méthode intermédiaire entre ces deux. Ils l’ont dénommée : le fonds euro
croissance. C’est le meilleur placement pour une durée de 10 à 15ans avant retraite.

Intermédiaire entre deux méthodes de placement

En évaluant le cas de l’unité de compte, il présente un taux de risque très important. L’investisseur
ou le gérant doit perpétuellement suivre le cours de chaque placement sans en manquer une
évolution. De cette manière, il est facile de déterminer le moment propice pour un retrait ou pour un
arbitrage. Une fois que l’erreur de pronostic ou de calcul se présente, l’épargnant pourra perdre des
milliards, ayant du mal à se relever avant longtemps. C’est pourquoi il n’est pas pratique pour un
investissement à court terme.
Mais en voyant le fonds euro, le financier ne pourra jamais se faire beaucoup d’argent. Il ne verra
que son capital se retourner. A court terme, il permettra d’avoir une situation financière plus stable
et garder une part de son revenu pour les bénéficiaires. Mais à long terme, il devra trouver un moyen
pour le faire fructifier encore plus.

Avantage du fonds euro croissance

Vient alors le fonds euro croissance. Les assureurs ont réussi à assembler les deux principes pour
faciliter l’épargne de ces investisseurs. Le principe est simple, l’épargnant devra diversifier ses
supports. De cette manière, il augmentera son taux de rentabilité pour la totalité des placements et
gagnera plus de bénéfices. Mais au lieu d’être contraint de suivre le cours, il va falloir faire confiance
à l’assureur. Il devra, d’une part, dynamiser les capitaux tournant dans le compte de son client.
Cependant, il a l’obligation de protéger ces biens. La garantie va de 80% à 100% ce qui ressemble à
celui du fonds euro. C’est le meilleur moyen d’investir pour un fonds de retraite.
Gestion pilotée sous mandat
Finalement, l’épargnant peut voir un conseiller ou demander la gestion pilotée de son épargne. Dans
ce cas, il est possible de personnaliser ses demandes en fonction des différentes options, des
avantages et des inconvénients. Le gestionnaire doit connaitre les mesures adaptées à la situation de
son client. De ce fait, on voit généralement des changements de méthodes en fonction des années.
Au début, l’investisseur entre dans une unité de compte pour se mouvoir dans le fonds euro
croissance et finir avec un placement en fonds euro. Le bénéficiaire du contrat aura alors des
avantages considérables en cas de décès.