Paris
contact@gestiondefiscalisation.com

Arnaques au niveau du gestionnaire de bien dans la SCPI

Avocat droit fiscal Paris Conseil juridique de qualité

Dans le monde de la finance, l’immobilier prend une place très importante. En effet, cet
investissement peut apporter beaucoup si l’intéressé étudie minutieusement les différents risques et
paramètres. L’immobilier prend une place très importante dans le domaine de l’investissement.
Cependant, les arnaques sont très fréquentes notamment dans la SCPI ou société collective de
placement immobilier. Le gestionnaire de bien est souvent la plus grande source d’embrouille et une
cause de perte considérable dans le cas de ce placement.

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de bien ?

Le gestionnaire de bien immobilier, comme le dit son nom, se charge des différentes procédures qui touchent la gestion de l’immeuble. Il doit être en connaissance des lois et règlementations pour la location du logement. Sachant que le loyer est la source de revenu des investisseurs, il est important d’avoir un gestionnaire qualifié en la matière. Dans ce cas, une liste a été établie pour prouver l’agrémentation de la personne. Néanmoins, le financier doit suivre les mouvements du capital pour
comprendre les risques et éviter les arnaques. D’ailleurs, il est préférable d’exiger la transparence durant toute procédure pour éloigner les pertes.

Le gestionnaire et sa fonction

Le gestionnaire peut causer la perte d’un capital important dans l’immeuble. Les investisseurs placent de l’argent afin de soutirer les bénéfices sur le fonctionnement de son actif, c’est-à- dire la location de l’immobilier. De ce fait, la personne est en charge des procédures fiscales et de la gestion des divers frais à dépenser. Un immeuble doit perpétuellement respecter les normes administratives et techniques comme les installations thermiques, électriques et la plomberie. En cas de problème
ou de défaillance, il doit toujours faire un rapport auprès des actionnaires.

Une perte pour l’investisseur

Cependant, certains d’entre eux n’assurent pas suffisamment leurs rôles pour mener les investisseurs à une perte considérable. Un locataire ne choisira jamais une maison mal entretenue. La valeur de l’immobilier se voit diminuer considérablement. De ce fait, il sera difficile d’avoir une rentabilité pour le capital investi. Les financiers devront alors vendre leur part de l’immeuble à moindre prix. Même le prix de vente ne pourra pas couvrir le montant investi. En gros, le placement a, au contraire, mené l’investisseur à une perte sans aucun bénéfice à voir.